Historique

Les accidents par morsures de chien constituent un problème de santé publique mis en lumière depuis une dizaine d'années seulement par des études en majorité américaines. Ces études scientifiques ont démontré que les accidents par morsures de chien touchent particulièrement les enfants. Les blessures occasionnées sont généralement graves et conduisent même parfois au décès de ces jeunes victimes.

Expert en comportement canin renommé de Londres, John Uncle a fondé le « London Canine Training Establishment » à Muswell Hill (Nord de Londres) et a formé des éducateurs canins actifs dans le monde entier. En 1984, il a mis en oeuvre un programme «prevent a bite», programme présenté dans de nombreuses écoles du Royaume-Uni qui apprend aux élèves et aux enseignants comment interagir, vivre et communiquer avec un chien.

Etude Ursula Horisberger, Medizinisch versorgte Hundebissverletzungen in der Schweiz: Opfer, Hunde, Unfallsituationen, Dissertation, Université de Berne 2002 (PDF)

 

Introduction de la prévention des accidents par morsure en Suisse

En 1996, la vétérinaire Linda Hornisberger a adapté un tel programme de prévention des accidents par morsure et l'a introduit dans la région de Berne.

Depuis, plusieurs cantons, associations privées, etc. ont élaboré leurs propres projets de prévention des accidents par morsure de chien dans les écoles pour mieux protéger les enfants.

L'Association Vétérinaire Suisse pour la Médecine Comportementale (ASMPA), qui est une section de la Société des Vétérinaires Suisses, recommande les cours de prévention à la morsure.

L'Office vétérinaire fédéral édite notamment « Truf' viens... », une petite brochure expliquant simplement aux enfants le comportement à avoir envers un chien inconnu ou non. La brochure sert à la prévention des accidents par morsure.

Truf' viens... (PDF)

 

Les programmes de prévention sont-ils efficaces ?

En 2008, une étude scientifique est publiée par S. Chalet sur l'efficacité des programmes de prévention des accidents par morsures de chien en Suisse romande. Elle conclut que les programmes de prévention ont un impact positif sur les connaissances des enfants.

Bien qu'il soit difficile de projeter ces résultats sur les comportements des enfants, les conclusions démontrent que de tels programmes sont efficaces et qu'ils ont donc leur place dans le paysage préventif. Cette étude constitue désormais une référence en la matière en Suisse.

(Sandrine Chalet, Evaluation des programmes de prévention des accidents par morsures de chien (PAM) en Suisse Romande. Revue Suisse des Sciences de l'Education 2/2008, 30(2), 367-383)

 
 
 

FONDATION PAMFri

Route du Pâquier 14
1723 Marly
admin@pamfri.ch